Le Canada va lever pour le Sénégal 1.935 milliards FCFA (3 milliards d’euros) pour construire une ligne standard à double voies Dakar-Tambacounda de 467 km. « L’offre de 3 milliards d’euros, nous l’avons sortie en 7 mois.

“Nous sommes dans la phase de négociations de l’attente pour voir quel contrat va lier les deux gouvernements. Notre délai, c’est avant fin octobre pour que le contrat soit signé. Mais nous attendons que les avocats stabilisent le contrat “, a dit le directeur général des chemins de fer du Sénégal, Kibily Touré.

L’Etat sénégalais espère une enveloppe de 1.965 milliards FCFA (2,9 milliards d’euros) de la part du Canada, par l’entremise de la Coopération commerciale canadienne (CCC) en vue de financer le projet ferroviaire «Dakar-Tamba fast track». C’est ce que révèle Kibily Touré, directeur général de la Société nationale des chemins de fer du Sénégal (SN-CFS), lors d’un entretien accordé au média sénégalais Le Soleil.

Le Dakar-Tamba fast track est un projet ferroviaire qui porte sur la reconstruction de la voie ferrée reliant Dakar à Tambacounda, une ville de l’Est du pays, située à environ 467 km de la capitale. Le projet tel que présenté, devrait permettre d’ériger « une nouvelle ligne à écartement standard dotée de deux voies, avec un poids à l’essieu de 22,5 tonnes ». Un premier segment qui constitue en même temps l’axe ferroviaire principal auquel seront adossées des lignes auxiliaires de 194 km de linéaire qui sont des embranchements miniers, industriels et portuaires.

Pour l’exécution du projet, AECOM, le géant canadien de la construction, affiche depuis l’année dernière son intention de conduire l’exécution des travaux.

À LIRE  MACKY SALL VEUT ORIENTER 30% DES ELEVES dans les métiers du numérique

En attendant d’obtenir la validation de l’accord, actuellement soumis à l’arbitrage du ministère des Finances et du Budget et de celui de l’Économie, du Plan et de la Coopération, le gouvernement projette de lancer les travaux en septembre 2022. Avec comme délai d’exécution 54 mois.