Les universités sénégalaises ne sont pas parmi les mieux notées du monde. Dans le classement Shanghai 2021 qui répertorie les meilleures universités du monde, aucun établissement d’enseignement supérieur n’est sur le podium. Pour la 19e année consécutive, Harvard maintient sa première place du classement.

Ce classement mondial des meilleurs établissements d’enseignement supérieur est réalisé depuis 2003 par le cabinet indépendant Shanghai Ranking Consultancy. Les dix premières places sont comme l’an dernier dominées par les Anglo-Saxons, avec huit universités américaines et deux britanniques occupant le top 10. Trônant à la première place, Harvard devance une nouvelle fois sa compatriote Stanford et la britannique Cambridge renseigne le Point online.

L’Afrique enregistre une progression de deux places par rapport à l’année dernière. Trois nouvelles entrées contre une sortie sont à noter. Après avoir intégré le classement l’année dernière, l’Université sud-africaine de Rhodes a perdu sa place au profit de sa compatriote de Free State. Les deux autres nouvelles entrées sont les universités Al-Azhar en Egypte et Ibadan au Nigeria. Cette dernière revient dans le classement, après l’avoir quitté l’année dernière.

Avec 9 universités, l’Afrique du Sud domine une fois de plus le continent. L’Egypte est représentée par 6 établissements, la Tunisie, l’Ethiopie et le Nigeria par une université chacun.

Classement des universités africaines

  • Université du Cap, Afrique du Sud
  • Université de Witwatersrand, Afrique du Sud
  • Université du Caire, Egypte
  • Université de Stellenbosch, Afrique du Sud
  • Université de Pretoria, Afrique du Sud
  • Université d’Alexandrie, Egypte
  • Université de Johannesburg, Afrique du Sud
  • Université du Nord-Ouest, Afrique du Sud
  • Université d’Afrique du Sud, Afrique du Sud
  • Université du KwaZulu-Natal, Afrique du Sud
  • Université d’Addis Abeba, Ethiopie
  • Université d’Ain Shams, Egypte
  • Université de Mansoura, Egypte
  • Université de Zagazig, Egypte
  • Université Al-Azhar, Egypte
  • Université de Free State, Afrique du Sud
  • Université d’Ibadan, Nigeria
  • Université de Tunis El Manar, Tunisie
À LIRE  près de 29 000 emplois créés en quatre ans dans le cadre du Plan Sénégal émergent soutenu par la Banque africaine de développement

C’est l’Université du Cap, classée dans le top 300 mondial qui est la première d’Afrique. Elle est suivie de l’Université de Witwatersrand à Johannesburg classée dans le top 400 et celle du Caire en Egypte arrivée ex aequo avec les universités de Stellenbosch et de Pretoria d’Afrique du Sud, toutes dans le palier des 500 meilleures universités.

Les autres établissements africains du classement sont les universités du KwaZulu-Natal, du Nord-Ouest et d’Afrique du Sud pour la République sud-africaine. Les Université Ain Shams, d’Alexandrie, de Mansoura et de Zagazig en Egypte, l’Université de Tunis El Manar en Tunisie, l’Université d’Addis Abeba en Ethiopie et l’Université d’Ibadan au Nigeria.

Ainsi, on trouve ensuite les Américaines Massachusetts Institute of Technology (4e), Berkeley (5e) et Princeton (6e) puis la Britannique Oxford (7e), un ordre inchangé depuis 2017. Le classement de Shanghai prend en compte six critères, dont le nombre de Nobel et médailles Fields (considéré comme le Nobel des mathématiques) parmi les étudiants diplômés et professeurs, le nombre de chercheurs les plus cités dans leur discipline ou le nombre de publications dans les revues Science et Nature.

A l’échelle mondiale, l’indétrônable Harvard, dans le Massachusetts aux USA, se maintient à la première place pour la 19e année consécutive, devant Stanford, en Californie, suivi du premier établissement européen, l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni. L’on note également la belle performance de la France qui aligne 30 universités dans le classement avec l’Université Paris-Saclay en 13e position mondiale.