S. Fall et A. Gueye ont été condamnés à deux mois d’emprisonnement, dont 15 jours ferme pour fraude dans un concours public. Les prévenus ont été jugés hier jeudi, par le tribunal des flagrants délits de Dakar.

La tricherie semble être le jeu favori des élèves et étudiants. Alors qu’on n’a pas fini d’épiloguer sur la fraude au Baccalauréat, d’autres candidats ont été épinglés lors du concours de l’Ecole Nationale de la Police qui a eu lieu le 6 Août dernier. Pris la main dans le sac, S. Fall et A. Gueye ont été placés sous mandat de dépôt le 10 Août pour fraude dans un concours public.

Traduits devant le tribunal des flagrants délits de Dakar hier jeudi, les prévenus ont rejoué le film de leur arrestation.

Revenant sur les faits, S. Fall a soutenu : “J’ai été interpellé au cours de l’épreuve du droit public. J’avais envoyé le sujet via WhatsApp à un ami, étudiant à la faculté des Sciences Juridiques et Politiques ( FSJP). Ce dernier avait déjà traité l’épreuve”, révèle-t-il.

Dans la même veine, son co-prévenu déclare : “Le surveillant avait surpris la nommée Amy Gueye en train de recopier sur mon cahier. On avait déposé les bagages entre les tables pour matérialiser la distanciation sociale. Je n’ai pas personnellement touché le cahier. Parce que j’avais assez révisé mes cours”, nie-t-il.

Invité à faire son réquisitoire, le maître des poursuites requiert l’application de la loi.

Assurant la défense des prévenus, Me Seck a sollicité une application bienveillante de la loi pénale. L’avocat a souligné que la fuite dans les examens est un vieux problème. Les prévenus, avoue-t-il, ont été pris en flagrant délit.

À LIRE  Au moins 17 migrants retrouvés morts sur un bateau au large des Canaries

Lors de son délibéré, le juge a condamné les prévenus à deux mois d’emprisonnement, dont 15 jours ferme.

Source: Rewmi.com