L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a déclaré que 970 immigrants irréguliers avaient péri en Méditerranée, depuis le début de cette année.

Lors d’une conférence de presse tenue mardi, le porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), Paul Dillon, a fait savoir qu’au moins cinquante-sept migrants irréguliers étaient morts, suite au naufrage d’un bateau au large des côtes de la ville libyenne de Khoms, dimanche dernier.

Et d’ajouter que dix-huit migrants avaient été secourus par des pêcheurs et des garde-côtes, ajoutant que des témoignages de survivants indiquaient qu’il y avait au moins vingt femmes et deux enfants parmi les noyés.

L’OIM a également indiqué que le nombre de migrants noyés depuis le début de 2021 était passé à 970 à la suite de cet incident, appelant l’Union européenne à davantage de coopération et de solidarité pour réduire le nombre de décès parmi les migrants et à suivre des politiques fiables, claires et humaines dans ce domaine. en particulier.

Fuyant la pauvreté, la sécheresse, les conflits et d’autres facteurs en Afrique, des milliers de migrants irréguliers sont confrontés chaque année, à des tragédies, en essayant d’atteindre les côtes européennes à travers la Libye.

À LIRE  AIR SÉNÉGAL OUVRE DE NOUVELLES LIGNES VERS DOUALA ET LIBREVILLE