La fête musulmane de la Tabaski, célébrée ce mercredi 21 juillet 2021 au Sénégal, va de pair avec une importante production de déchets : jusqu’à trois fois plus qu’habituellement

Un défi pour l’Unité de coordination de la gestion des déchets solides (UCG) qui a appelé les populations à participer à l’effort de salubrité. Un dispositif spécifique de collecte et d’évacuation était organisé pour l’occasion.

Plus de 3 000 agents de l’Unité de coordination et de gestion des déchets solides (UCG) sont mobilisés pour la collecte d’ordures.

Mais, le constat est fait par un agent de l’UCG, trouvé sur place : « le Sénégal produit trop d’ordures ». A cela s’ajoute les dépôts anarchiques, relève-t-il, pour s’en désoler.

Près de 6 000 tonnes de déchets ont été produites rien qu’à Dakar, à l’occasion de la fête de Tabaski. D’où l’appel des agents du nettoiement à de meilleurs comportements contre les dépôts sauvages d’ordures.

Il est difficile, grognent-ils, par ailleurs, de nettoyer les marchés occupés par les commerçants et les foirails avec les moutons invendus.

À LIRE  COVID-19/SÉNÉGAL: 24 nouveaux cas et 1 décès enregistrés CE LUNDI