Le président Macky Sall a salué le ’’partenariat solidaire’’ de la République populaire de Chine en soutien au processus d’industrialisation du Sénégal.

’’Tout comme le Datacenter, il y a quelques jours, je voudrais transmettre mes remerciements appuyés au président chinois Xi Jinping, pour ce partenariat solidaire en soutien au processus d’industrialisation de notre pays’’, a-t-il dit.

Le président Sall s’exprimait, mardi, lors du lancement de la deuxième phase du Parc industriel intégré de Diamniadio (P2id). Cette deuxième phase est prévue sur une superficie de 40 hectares, pour un investissement de 60 milliards de francs CFA sur financement d’Eximb Bank Chine.

Les infrastructures seront réalisées par les entreprises chinoises Consortium Sichuan Road, Bridge Group Co. Ltd et CGCOC Group Co. Ltd Suarl.

Le chef de l’Etat a indiqué que dans sa forme et sa conception, la plateforme industrielle de Diamniadio s’est inspirée des parcs industriels de Shenzhen en Chine.

’’C’est cela aussi le processus de développement. C’est-à-dire s’inspirer des expériences réussies et les adapter à nos réalités locales’’, a estimé Macky Sall.

La plateforme de Diamniadio a pris forme et s’est développée attirant 12 entreprises actives dans une vingtaine de domaines dont la confection, l’électronique, le numérique, l’agroalimentaire, les produits pharmaceutiques, l’emballage, l’énergie solaire pour 1.400 emplois directs, a-t-il souligné.

Avec sa mini-centrale solaire, Macky Sall a indiqué que le parc industriel ’’est un site industriel écologique conformément aux objectifs de développement durable’’. Il a soutenu que la première phase a été un test concluant.

Concernant la deuxième phase, le chef de l’Etat a annoncé l’installation de 25 entreprises, assurant que cette plateforme en gestation est ’’promise’’ à une ’’belle performance’’ en accueillant des activités aussi diverses comme la technologie non polluante, la technologie de pointe, la pharmacie, etc.

À LIRE  Bilan couvre-feu: 249 véhicules, des motos et 258 personnes mis aux arrêts

Il a rappelé que le gouvernement a déployé tout un dispositif règlementaire pour accompagner la dynamique d’industrialisation, qui exige une ’’rupture fondamentale’’ dans le rapport avec le travail.

Pour accélérer le processus d’industrialisation, ’’il nous faut un nouvel état d’esprit et de nouveaux paradigmes d’organisations et de méthodes’’, a souligné Macky Sall.

’’Avec l’installation progressive des centres de formations professionnels et techniques et d’Instituts supérieurs de formations professionnels (ISEP), nous disposerons de ressources humaines mieux formées, plus qualifiées et plus compétitives qui répondent aux besoins des filières industriels’’, a fait savoir le président de la République.

Il a souhaité une ’’osmose’’ entre les plateformes et ces instituts de formation professionnelle afin que les apprenants puissent trouver dans ces plateformes la chance du débutant.

Macky Sall a rappelé l’importance stratégique du secteur industriel comme ’’ levier fondamental’’ de l’axe 1 du Plan Sénégal émergent (PSE).

Selon lui, c’est par l’industrie qu’on peut combattre le chômage et promouvoir le transfert de technologie. ’’L’industrie est une voie obligée pour l’émergence, une voie pour le développement’’, a soutenu Macky Sall.

Avec-APS