Après le naufrage d’une embarcation au large des côtes du Sahara Occidental, dimanche, seules 22 personnes sur une soixantaine ont été secourues. 40 sont décédées. Le lendemain, un second naufrage a entraîné la mort d’au moins deux personnes.

Une embarcation comprenant une soixantaine de personnes, dont quinze femmes et deux enfants, a fait naufrage, dimanche 27 juin, sur la route des Canaries, selon la plateforme de détresse en mer Alarm Phone.

Face à cette situation d’extrême urgence, les proches des naufragés ont donné l’alerte en contactant le numéro d’urgence de la plateforme, qui a prévenu les autorités espagnoles.

Seules 22 personnes ont pu être recueillies par un navire de pêcheurs. 40 sont décédées dans le naufrage, dont les deux enfants qui se trouvaient à bord ainsi que dix femmes, ont rapporté Alarm Phone et la journaliste et défenseur des droits humains Helena Maleno Garzón.

Moins de 24 heures plus tard, le 28 juin, un second naufrage a entraîné la mort d’au moins deux personnes. Cette fois, les autorités espagnoles ont pu secourir 35 survivants, à près de dix kilomètres de l’île de Grande Canarie. Trois d’entre eux ont été hospitalisés dans un état grave.

À LIRE  Création d’un centre de carrières pilote à Diamniadio.