Dans l’élan de la journée du 23 juin en vue de la commémoration de la lutte contre la troisième candidature d’Abdoulaye Wade, le leader de Pastef, Ousmane Sonko a fait une déclaration s’inscrivant sur l’unification de l’opposition avant de solliciter la jeunesse à rejoindre les acteurs du mouvement M2D afin de mieux se préparer pour faire face à une éventuelle candidature du Président Macky Sall en 2024.

” Il faut que la jeunesse vient se souder à l’opposition pour préparer davantage les échéances électorales et de barrer la route à une éventuelle candidature du chef de l’Etat”, a-t-il prévenu dans la foulée.

Selon lui, “c’est le seul combat qui vaille pour gagner les élections et pouvoir se débarrasser avec la mal gouvernance qui sévit la population depuis l’alternance du régime en place”,a-t-il soutenu.

Ce dernier estime que la jeunesse Sénégalaise est devenue mâture en matière politique car, pour lui, les années précédentes, les jeunes n’avaient pas de carte d’électeur pour aller voter. Il a aussi instruit les jeunes de se préparer aux combats qui se profilent à l’horizon. Selon ces dires, pour faire face à ce régime, “les jeunes ne doivent pas rester dans leurs salons tranquillement.”

Par ailleurs, Ousmane Sonko a interpellé à la jeunesse de ne pas laisser le champ libre aux nervis qui sont utilisés par le chef de l’Etat pour dicter sa loi. Il croit que le peuple est plus fort face aux gardiens de Macky Sall, car, selon ces dires, “le peuple compte plus de millions de jeunes contre une centaine de nervis. ” Il a appelé à la jeunesse et à l’opposition de se sacrifier pour changer la donne et installé une nouvelle gouvernance.

À LIRE  1ER MAI : UNE FÊTE DU TRAVAIL pas comme les autres