Le Directeur général de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), Doudou Kâ, a souligné lundi, l’urgence de mettre en place les grands projets de la de la stratégie nationale de hub aérien et touristique d’ici 2025.

Au cours d’un webinaire sur la présentation de la feuille de route pour la mise en œuvre de la stratégie nationale de hub aérien et touristique 2021-2025, présidé lundi par le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, le directeur général de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), Doudou Kâ a évoqué l’urgence de mettre en œuvre les six (6) grands projets de la stratégie.

TOURISME: mise en œuvre de grands projets pour faire du Sénégal un hub aérien et touristique 1
Le Directeur général de l’Aéroport international (AIBD), Doudou Kâ

“Il est urgent de mettre en place six grands projets dans le but de faire du Sénégal un hub aérien international, avec un financement qui se fera en deux étapes”, a dit le Directeur général de l’AIBD.

M. Kâ intervenait lors de la réunion tenue par visioconférence sur la présentation de la feuille de route avec ses échéances ainsi que le bilan d’étape de la mise en œuvre de la stratégie nationale de hub aérien et touristique 2021-2025.

Cette rencontre qui a été initiée par le ministère du Tourisme et des Transports aériens a enregistré la participation de plusieurs responsables du secteur touristique et des transports aériens.

Il s’agit du développement d’un aérogare fret pour un coût de 5 milliards de francs CFA. Selon le DG de l’AIBD, la structure aéroportuaire est en train de faire l’évaluation des offres et la validation de la proposition qui a été retenue.

“Nous allons lancer prochainement les travaux préparatoires avec le choix de l’Assistance à maîtrise d’ouvrage (AMOA), des études d’exécutions, la règlementation ou les sociétés de handling sur l’utilisation des aménagements disponibles”, a déclaré Doudou Kâ.

À LIRE  COVID-19/SÉNÉGAL: 46 nouveaux cas ET 03 décès

Il est prévu, selon le DG de l’AIBD, la création d’un réseau d’aéroports régionaux avec un zoom sur l’héliport de Toubacouta, dans les îles du Saloum, dans la région de Fatick (centre).

M. Kâ a souligné que le démarrage des travaux est prévu après l’hivernage. La réalisation de cette infrastructure entre dans le cadre du Programme de reconstruction des aéroports régionaux du Sénégal (PRAS).

Sur le volet médical, l’AIBD et le ministère du Tourisme et des Transports aériens ont prévu le développement d’un Centre d’expertise médicale du personnel aéronautique (CEMPA).

Dans cette perspective, les autorités aéroportuaires vont procéder à une prise de contact avec un hôpital dont le choix reste encore à déterminer entre l’Hôpital Principal de Dakar et l’Hôpital militaire d’Ouakam.

Le développement d’une unité hôtelière, des investissements dans la sécurité et la sûreté aéroportuaire et la fusion des Aéroports du Sénégal (ADS) et l’AIBD sont inscrits sur la liste des projets de la feuille de route de la stratégie nationale de hub aérien et touristique.

Sur cette fusion, le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr a laissé entendre “qu’aucun travailleur ne sera licencié et qu’aucun poste ne sera supprimé”.

Des réunions mensuelles, hebdomadaires et quotidiennes vont être programmées pour suivre l’état d’avancement des projets, a fait savoir Doudou Kâ.

Avec-APS