Le Sénégal pourrait commencer à produire des vaccins contre le Covid-19 dès l’année prochaine. Selon l’agence Reuters qui a donné l’information, cela fait suite à l’accord signé entre l’Institut Pasteur et le groupe belge Univercells en avril dernier.

Ainsi, l’Institut Pasteur «utiliserait la technologie de production de vaccins développée par Univercells pour fournir des vaccins Covid-19 aux pays d’Afrique de l’Ouest». D’après l’agence de presse, «l’institut commencerait dans un premier temps à conditionner et à distribuer les vaccins produits par Univercells en Belgique au début de l’année prochaine».

Dans la même veine, elle renseigne qu’«Univercells va aussi transférer sa chaîne de production complète au Sénégal au cours du second semestre 2022». Même si on ne sait pas encore quel vaccin sera fourni au Sénégal, Reuters renseigne que «le site en Belgique serait en mesure de fabriquer une catégorie de vaccins dits vecteurs viraux tels que ceux développés par Johnson & Johnson (JNJ.N), AstraZeneca (AZN.L), le russe Spoutnik V et le chinois Cansino».

Toutefois, l’agence précise «qu’Univercells possède également son propre candidat vaccin Covid-19 en cours de développement avec l’allemand Leukocare et la société italienne ReiThera, qui a terminé les essais de phase 2». Et, ajoute-t-on, «elle recherche un financement pour réaliser la phase 3 que le gouvernement italien s’est dit prêt à financer». Dans ce cadre, informe l’agence, «un appel de l’institut pour un financement initial de 10 millions de dollars a été sursouscrit». «Selon une analyse des coûts financés par le gouvernement britannique, menée pour l’Institut Pasteur, le projet coûterait environ 200 millions de dollars, sur la base de son objectif de produire 300 millions de doses de vaccin Covid-19 d’ici la fin de l’année prochaine», a-t-on fait savoir.

À LIRE  Macky sall prend des mesures pOUR ASSISTER LES SÉNÉGALAIS en chine

Par ailleurs, le document informe que «l’Union européenne a déclaré en mai dernier qu’elle investirait au moins 1 milliard d’euros pour construire des centres de fabrication en Afrique, avec le Sénégal, l’Afrique du Sud, le Rwanda, le Maroc et l’Egypte parmi les principaux candidats».

Le Sénégal bénéficiera d’un financement de 134 millions $ de la Banque mondiale pour accélérer l’acquisition de vaccins contre le coronavirus. C’est ce qu’a annoncé l’institution dans un communiqué publié sur son site.

Les fonds, composés pour moitié d’un don de l’Association Internationale de développement (IDA), visent à faciliter l’achat et le déploiement des vaccins contre le coronavirus, au bénéfice de 35% de la population sénégalaise, tandis que 20% supplémentaires bénéficieront de la facilité de garantie de marché pour les vaccins Covid-19 (AMC COVAX) qui subventionne notamment les coûts de déploiement des vaccins.

Cette annonce intervient dans un contexte marqué par les difficultés des pays africains à accélérer leur campagne de vaccination contre le coronavirus, du fait d’un accès limité aux sérums, qui sont majoritairement produits et monopolisés par les pays riches. Pour faire face à cette inégalité, plusieurs pays africains étaient montés au créneau pour demander non seulement plus de solidarité de la part des pays occidentaux, mais également plus de financement notamment de la part des organisations multilatérales.

Au total, le projet contribuera à la vaccination de près de 9 500 000 personnes, soit environ 55 % de la population du pays, indique la Banque mondiale.

« Le Sénégal a été considéré comme un modèle dans la gestion de la pandémie de COVID-19 et ce projet vient renforcer les efforts du gouvernement en fournissant le financement nécessaire pour soutenir l’acquisition de vaccins et accélérer les efforts de déploiement dans le pays » a déclaré Nathan Belete, directeur des opérations de la Banque mondiale au Sénégal. De son côté, M. Abdoulaye Diouf Sarr, ministre sénégalais de la Santé et de l’Action sociale, s’est réjoui de « la réaction de la Banque mondiale suite à la soumission de la requête pour l’octroi de ressources supplémentaires pour soutenir davantage la riposte contre la COVID-19 ».

À LIRE  Le Sénégal bénéfice d’un appui de 10 millions d’euros du FOND MONDIAL POUR LA SANTÉ

D’après le dernier bilan de l’Africa CDC, le Sénégal compte 41 581 cas confirmés du Covid-19 dont 1144 morts et 40 201 guérisons.