Le secrétaire Général national du Parti, Me Abdoulaye Wade a décidé de la mise en place d’une commission nationale de préparation des élections locales composées de prés de 30 membres et dirigée par Daouda Niang le secrétaire général national adjoint du PDS.

«La date des élections locales est fixée au janvier 2022. Ces élections locales sont une étape importante dans la vie politique de notre pays. Notre parti doit se préparer de la meilleure façon pour les remporter. Face aux enjeux qui nous attendent, j’ai décidé de la mise en place d’une nationale de préparation des élections», Me Abdoulaye Wade.

L’équipe libérale, qui comporte tous les secrétaires généraux adjoints du parti, est présidée par Daouda Niang. Le maire de Rufisque a remplacé, il y a quelques mois, Bara Gaye comme rapporteur des secrétaires généraux adjoints du Pds.

L’ancien député Mamadou Lamine Thiam est le premier vice-président de la commission, suivi de Doudou Wade (2ème vice-président) et Abdoulaye Racine Kane (3ème vice-président). Secrétaire général adjoint en charge des Elections, Cheikh Dieng et le secrétaire général adjoint chargé des Structures, Saliou Dieng, vont assurer les fonctions de rapporteurs. «Les missions de la Commission nationale sont précisées par une feuille de route qui lui sera remise pour lui permettre d’accomplir ses missions, dont la principale consistera à faire des propositions et des recommandations qui permettront de définir des stratégies globales et locales pour les sections et les fédérations du parti portant l’organisation et les plans d’action», a expliqué le Secrétaire général du Pds.

«La date des élections locales est fixée au janvier 2022. Ces élections locales sont une étape importante dans la vie politique de notre pays. Notre parti doit se préparer de la meilleure façon pour les remporter. Face aux enjeux qui nous attendent, j’ai décidé de la mise en place d’une nationale de préparation des élections»

Me Abdoulaye Wade

Ces élections locales vont permettre de peser le poids de ce parti d’opposition qui, pour la première fois depuis son existence en 1974, n’a pas présenté de candidat à une élection présidentielle. Karim Meïssa Wade en exil prolongé au Qatar depuis juin 2016, les Libéraux ont raté la Présidentielle de 2019 à cause des ennuis judiciaires de leur candidat.

À LIRE  COVID-19/SÉNÉGAL: 265 NOUVEAUX CAS POSITIFS ET 6 DÉCÈS

Frappé par une vague de départs, le Pds cherche un second souffle avec sa nouvelle direction incarnée par les secrétaires généraux adjoints. Parmi eux, Franky Daddy Diat ta, nouveau Secrétaire général de l’Union des jeunesses travaillistes et libérales (Ujtl), qui a été désigné la semaine dernière.