Les tournées économiques du président de la République dans les régions ne sont pas une campagne électorale, mais une occasion de s’enquérir de l’état d’exécution des chantiers du gouvernement, a déclaré Macky Sall.

“Lorsque que le président de la République est en tournée économique, il n’est pas en campagne électorale”, a-t-il dit lundi soir, dans le cadre de la tournée qu’il effectue dans la région de Kédougou.

Le président de la République “vient voir l’état d’exécution” des différents projets, “les blocages, les difficultés pour donner un coup d’accélérateur, puisque notre raison de vivre, c’est la satisfaction des populations”, a expliqué Macky Sall.

Il a rappelé que lorsque les Conseil des ministres décentralisés avaient été institués, “beaucoup d’esprits tordus” soutenaient qu’il ne faisait “que des promesses”.

“J’espère que les populations de Kédougou ont répondu d’elles-mêmes sur ces promesses qui ont été tenues à travers ces meilleures infrastructures”, a souligné Macky Sall, en relevant que “les problèmes sont nombreux et ne vont pas s’arrêter”.

L’étape de Kédougou de la tournée du chef de l’Etat a consisté lundi en une journée marathon au cours de laquelle Macky Sall a exécuté son agenda au pas de charge.

Il a d’abord lancé un programme d’électrification de 2.000 villages à Tomboronkoto, avant de procéder à la mise en service du réseau électrique de trois villages de la région.

Il a ensuite inauguré le système d’alimentation en eau de la ville de Kédougou et visité le chantier de la route conduisant à Salémata et lancé les travaux du programme de modernisation des villes (PROMOVILLES) dans la région.

À LIRE  UNE FÉDÉRATION DES ARTISANS TOURISTIQUES CRÉÉE À MBOUR

Il a terminé cette journée de visite par l’inauguration de l’hôpital régional Amath Dansokho. D’un coût de 20 milliards de francs CFA, cette infrastructure hospitalière a une capacité de 150 lits.

APS-