Le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, a adressé une demande d’explication aux personnes concernées dans la proposition d’un sujet sur l’homosexualité aux élèves de la Terminal L du lycée de Rufisque. Ils ont 48 heures pour donner leur réponse.

Le sujet a été à l’origine d’une vive polémique vendredi. Les élèves de la Terminal L du lycée de Rufisque se sont vus proposé à l’examen blanc un sujet sur l’homosexualité. C’est un texte suivi de questions qui a largement évoqué l’homosexualité, les contraintes d’être homosexuels et la tolérance vis-à-vis de telles aspirations.

Vendredi après-midi, il y a eu des réunions au ministère pour voir quelle conduite adopter, selon L’Observateur. Même s’il n’a pas encore été entendu, l’inspecteur d’académie de Rufisque a présenté un premier rapport détaillé au ministre.

« L’enquête administrative étant en cours, les éléments du rapport ne peuvent pas être divulgués », a affirmé Mohamed Moustapha Diagne, directeur de la communication et de la formation et porte-parole du ministère.

“Mais d’ores et déjà, des demandes d’explication ont été adressées aux concernés, et ils ont 48 heures pour apporter des réponses précises, conformément à la réglementation. Mais l’administration fera son enquête et ses propres investigations pour découvrir la vérité et éventuellement chaîne de responsabilité”, a-t-il dit.

À LIRE  la rentrée des Cours et Tribunaux reportée en raison de la Covid-19