Sous contrôle judiciaire, Ousmane Sonko, ne sera pas du voyage à Lomé, au Togo, invité pour les “Etats généraux de l’Eco” le 26 mai prochain.

D’après Libération, le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, s’est opposé, dans un réquisitoire transmis, hier mercredi 19 mai, à la demande d’autorisation de sortie du pays d’Ousmane Sonko.

En effet, le leader de Pastef devait assister aux «États généraux de l’Eco» qui auront lieu du 26 au 28 mai à Lomé (Togo), forum auquel il a été invité avec plusieurs autres personnalités.

Les motifs évoqués ne sont pas encore connus. Son sort est entre les mains du juge du 2e cabinet qui doit décider en dernier ressort.

Pour rappel, Ousmane Sonko a été inculpé dans l’affaire de la masseuse Adji Sarr qui l’accuse de «viols et menaces de mort» et placé sous contrôle judiciaire.

À LIRE  Un maître coranique arrêté pour viol sur 3 garçons à Jaxaay