Le président sénégalais Macky Sall a appelé jeudi à la “désescalade” pour que la paix revienne entre la Palestine et Israël, en demandant aux deux communautés d’engager des discussions “saines et sérieuses” dans le respect du droit international.

Le président sénégalais a lancé cet appel dans une adresse à la Nation radiotélévisée, à l’occasion de la célébration de l’Aïd el-Fitr, la fête marquant la fin du Ramadan, le mois du jeûne.

Le président Sall a rappelé que le Sénégal préside le Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien depuis 1975.

“Il est de notre devoir de faire cet appel. Israël est également un partenaire. Nous l’invitons à tenir compte de la situation et agir dans le sens de l’apaisement”, a demandé Macky Sall.

Dans un communiqué, le ministère sénégalais des Affaires étrangères a condamné le recours à la violence dans les territoires palestiniens et a appelé les protagonistes à “la retenue” et à “la désescalade”.

“En sa qualité de président du Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien, le Sénégal réitère son attachement à l’avènement d’un Etat palestinien viable, coexistant avec l’Etat d’Israël, chacun à l’intérieur de frontières sûres et internationalement reconnues”, indique le document.

À LIRE  Coronavirus : les députés donnent 50 millions de francs CFA