Aprés plusieurs mois d’attente et de fortes revendications des partis de l’opposition, le gouvernement a enfin pris une date pour la tenue des élections locales.

En effet, par le « décret numéro 2021-562 du 10 mai 2021, le président de la République, Macky Sall a fixé la date du prochain scrutin pour le renouvellement général du mandat des conseillers départementaux et municipaux au dimanche 23 janvier 2022, peut-on lire dans le communiqué ci-après du ministère de l’Intérieur.

Initialement prévues le 30 juin 2019, puis décalé au 1er décembre 2019 pour des raisons de proximité avec la présidentielle du 24 février 2019, les élections locales ont, par la suite, été reportées deux fois (mars 2021 puis 23 janvier 2022).

Ainsi, élus pour un mandat de 5 ans (juin 2014-juin 2019), les conseillers départementaux et municipaux exerceront finalement un mandat de près de 8 ans.

Loin du consensus attendu des discussions entre les différents acteurs sur la table de la commission politique du dialogue national, le processus électoral sera certainement jalonné par des contestations. Si l’on sait que l’opposition a formellement rejeté le rapport d’audit du fichier et exigé la suppression dans les six prochains mois du parrainage, conformément à la décision de la cour de justice de la Cedeao.

À LIRE  MACKY SALL aura "un échange franc" avec les travailleurs à l'occasion de la fête du Travail