Les producteurs de riz de la vallée du fleuve Sénégal ont réussi ’’des performances’’ lors de la campagne 2020-2021, malgré le contexte de pandémie de Covid-19, s’est félicité mardi à Dakar, le directeur général de la Société nationale d’Aménagement et d’exploitation des terres du Delta (SAED), Aboubacry Sow.

’’La Covid-19 a certes impacté sur la campagne 2020-2021, mais on a pu faire des performances dans la vallée du fleuve Sénégal. C’est presque plus de 105.000 hectares qui ont été emblavés dans la vallée de fleuve en 2020-2021. Malgré la pandémie, les activités agricoles sont en train de se dérouler normalement’’, a-t-il soutenu.

M. Sow intervenait en marge de la cérémonie de signature d’accords de financement entre le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott et la représentante résidente de l’Agence Coréenne de Coopération internationale (KOICA), Namsoon Lee.

RIZ : ’’DES PERFORMANCES’’ DANS LA VALLÉE DU FLEUVE SÉNÉGAL MALGRÉ LA COVID-19 1
le directeur général de la Société nationale d’Aménagement et d’exploitation des terres du Delta (SAED), Aboubacry Sow.

Les deux parties ont signé trois accords de financement portant sur une enveloppe financière globale de 21 000 000 dollars US, soit environ 11 413 920 000 FCFA.

Le directeur général de la SAED a aussi fait part de l’ambition du Sénégal de produire pour la campagne agricole 2021-2022, autour de 500.000 tonnes de riz paddy, dans la vallée du fleuve Sénégal.

’’Dans la vallée, nous avons la possibilité de cultiver les 12 mois de l’année. Nous projetons pour cette année 2021-2022, d’emblaver les 125.000 hectares durant les trois saisons. Pour la production du riz, globalement, nous projetons un objectif qui tourne autour de 500.000 tonnes de riz paddy à produire’’, a-t-il avancé

À LIRE  10 MILLIARDS DE FRANCS CFA PRÉVUS POUR LA RÉNOVATION DU CHEMIN DE FER ET DES GARES FERROVIAIRES

’’Au niveau de la vallée du fleuve Sénégal, globalement, les superficies aménagées tournent autour de 130.000 hectares. Sur cette superficie, on peut dire que presque les 125.000 hectares sont exploitables. Il y a environ 5000 hectares qui nécessitent une réhabilitation’’, a-t-il expliqué.

Selon lui, l’agriculture doit être aujourd’hui, l’activité qui va créer beaucoup d’emplois dans les différentes chaines de valeur, dans un contexte où ’’la souveraine alimentaire est devenue un impératif pour le Sénégal’’.

Le ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural, Moussa Baldé, a annoncé, lors de la dernière conférence de presse du gouvernement, une production de 1.349.723 tonnes de riz sur l’ensemble du territoire lors de la campagne 2020-2021.

Avec-APS