Vers la fusion des sociétés Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) et les Aéroports du Sénégal (ADS). C’est ce qui ressort du Conseil présidentiel sur la stratégie nationale de hub aérien et touristique 2021-2025, au palais de la République.

À l’issue des échanges avec les différentes parties prenantes de cette nouvelle stratégie, le Président Macky Sall a tiré les conclusions de cette rencontre. Il s’agit notamment de la sécurisation définitive du périmètre foncier du centre d’émission de portée de l’ASECNA pour garantir la sécurité de la navigation.

Une fusion motivée par un souci “d’efficacité” dans la conduite de la politique aéroportuaire du Sénégal. Qui vise, à être le premier hub africain et touristique de l’Afrique de l’Ouest.

AIBD assure, aujourd’hui, la gestion de la plateforme aéroportuaire Blaise Diagne alors que les ADS s’occupent de tous les autres aéroports notamment régionaux.

Quid du personnel des deux structures ? Ils seront redéployés de manière optimale, précise Macky Sall, dans des propos repris par Le Soleil.
La rencontre a vu la participation de toutes les parties prenantes, à savoir le Directeur général de l’AIBD, Doudou KA, le Directeur général des ADS, Pape Maël Diop, le Directeur général d’Air Sénégal, Ibrahima Kane, etc.

Par ailleurs, des instructions “fermes” ont été données par le chef de l’État, pour “la sécurisation définitive du périmètre foncier du Centre d’émission de portée de l’ASECNA pour garantir la sécurité de la navigation”.

À LIRE  4YOU™ augmente le pouvoir d’achat des Sénégalais en créant 1 000 emplois pour les femmes