La MCB soutient les efforts du Sénégal pour améliorer son taux d’électrification national en participant, à hauteur de USD 60 millions, dans un crédit syndiqué pour le financement de projets, en faveur de Karpowership.

La MCB est l’arrangeur principal co-mandaté de cette facilité d’un montant total de USD 140 millions avec le niveau d’engagement de prêt le plus élevé. Le financement de ce projet permet à Karpowership d’exploiter son Powership de 235 MW stationné au large de Dakar depuis août 2019.

Le Powership contribue à environ 15% de l’approvisionnement en électricité du Sénégal. Selon l’Africa Energy Outlook 2019, le taux d’électrification du pays était de 69% en 2018, avec un taux de 92% en milieu urbain et de 42% seulement en milieu rural. Conformément au Plan Sénégal Emergent du gouvernement, une feuille de route nationale adoptée en 2014, l’état ambitionne d’augmenter le taux d’électrification du pays à 100% d’ici 2025, tout en se concentrant sur la réduction des coûts de production d’électricité, en amenuisant sa dépendance aux combustibles liquides importés et en augmentant l’accès à l’électricité dans les zones rurales.

La fourniture d’électricité hors des zones urbaines est directement en ligne avec l’Objectif de Développement Durable (ODD) n ° 7 de la charte des Nations Unies sur le développement durable.

Nous sommes fiers de contribuer au plan d’accès universel à l’électricité du Sénégal et à sa transition d’une dépendance du fioul lourd vers le GNL pour sa production d’électricité. Le Powership remplacera bientôt le fioul lourd par du gaz pour la production d’électricité. Ce changement de combustible entraînera une réduction substantielle de la facture énergétique du Sénégal, avec un effet positif sur le coût de l’électricité, conformément au Plan Sénégal Emergent. Première centrale électrique alimentée au gaz, le Powership pose la première pierre du plan de diversification du mix énergétique au Sénégal.

À LIRE  Covid-19:Le FMI approuve un allègement de la dette pour 25 pays très pauvres

De plus, l’utilisation du gaz permettra au pays de réduire ses émissions de carbone dans le cadre de l’ODD no. 13 sur le changement climatique. Le pays ambitionne de passer principalement au gaz naturel pour sa principale source de production d’électricité d’ici 2035, réduisant ainsi davantage le facteur d’émission du réseau national.

La transition énergétique du Powership est facilitée par une unité flottante de stockage et de regazéification (FSRU). Après des essais réussis en mer, le FSRU a quitté Singapour et devrait se rendre au Sénégal dans les semaines à venir. La FSRU est une entreprise de KARMOL qui est un joint-venture entre Karpowership et Mitsui O.S.K Lines Ltd.

Commentant ce financement de projet syndiqué du Powership et la forte implication de la MCB au sein du projet, M. Zaahir Sulliman, Head of Specialised Finance à la MCB déclare: « Nous sommes fiers de contribuer au plan d’accès universel à l’électricité du Sénégal et à sa transition d’une dépendance du fioul lourd vers le GNL pour sa production d’électricité. Cet engagement s’inscrit dans le cadre de Success Beyond Numbers, la stratégie de développement durable de MCB Group, qui consiste à aligner le développement commercial, le progrès socio-économique et la rentabilité avec la notion de durabilité ».

M. Sulliman souligne : « La MCB est consciente de sa responsabilité face à l’urgence climatique et s’est engagée, d’ici 2022, à cesser le financement de nouvelles centrales à charbon ainsi que le commerce du charbon tant thermique que métallurgique. Le financement de Karpowership au Sénégal est un premier pas dans cette direction. Nous nous réjouissons de pouvoir augmenter notre participation dans des projets qui favorisent la production d’énergie pour améliorer le niveau de vie des populations, tout en atténuant l’impact sur le climat ».