Le président Macky Sall a déclaré que rien ne justifie l’arrêt de l’administration des doses d’AstraZeneca, en indiquant que son pays est à la recherche des vaccins anti-COVID-19 Spoutnik V et de Johnson and Johnson.

Selon président Sall, la question du vaccin n’est pas “politique”, mais “médicale”, en préconisant d’écouter les experts en santé et ne pas laisser la passion prendre le dessus.

Il a rappelé que le Sénégal applique “la surveillance active” sur la recherche des effets secondaires sur les vaccins anti-COVID-19.

Pour lui, il est “important que les populations soient vaccinées”, en plaidant pour un accès universel aux vaccins anti-COVID-19.

Depuis le mois de février, le Sénégal administre les doses de vaccins acquis auprès de la société chinoise Sinopharm et d’AstraZeneca reçus dans le cadre de l’initiative COVAX.

Le pays n’a pas encore connu de problème sur les effets des deux vaccins.

Depuis l’apparition de la maladie sur son territoire en mars 2020, le Sénégal a enregistré 39.307 cas positifs au coronavirus, dont 38.031 patients guéris et 1.074 décédés. Les autorités sanitaires ont dénombré 334.236 personnes vaccinée sur l’étendue du territoire sénégalais.

À LIRE  INCENDIE DE L’HÔPITAL MAGATTE-LÔ : MACKY SALL VEUT QUE ‘’TOUTE LA LUMIÈRE’’ SOIT FAITE