Le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, a procédé vendredi à l’inauguration de l’Institut Cervantes de Dakar, présenté comme le premier du genre en Afrique subsaharienne.

Le bâtiment de deux étages est situé dans le quartier de Fann résidence, à proximité de l’université Cheikh-Anta-Diop, à Dakar. Il dispose de quatre salles de classe, d’une bibliothèque, de plusieurs bureaux et d’une salle polyvalente pouvant accueillir jusqu’à 50 personnes.

Implanté sur un terrain de plus de 1.500 mètres carrés, le centre est doté d’espaces extérieurs permettant d’abriter des activités culturelles, académiques et de loisirs.

A travers ce premier centre de Dakar, ‘’l’Institut Cervantes renforce sa présence et sa capacité à promouvoir la culture et la langue espagnol dans toute l’Afrique subsaharienne et centrale’’, a-t-on appris lors de la céémonie.

Il y avait lors de cette rencontre le nouveau directeur Nestor Nongo Nsala, nommé au poste de directeur de l’Institut Cervantes de Dakar le 9 mars 2020.

PEDRO SÁNCHEZ INAUGURE UN INSTITUT CULTUREL ESPAGNOL À DAKAR 1

Cet institut, qui absorbe l’actuelle Aula Cervantes (la salle Cervantes), mise en place depuis avril 2010, va offrir dès le mois de septembre prochain plus de services avec des échanges plus importants et ‘’une présence plus intense’’.

En plus de permettre à l’Espagne d’étendre sa présence, l’institut a également pour missions de collaborer avec les professeurs de langue espagnole afin de les aider dans leur travail et les donner des instruments et moyens pour qu’ils puissent bien le faire’’, a souligné Luis García Montero, le directeur de la structure-mère, l’Institut Cervantes.

‘’Notre travail est fondamentalement culturel, mais nous sommes conscients qu’en plus du travail sur la langue espagnol, nous savons qu’il y a des répercussions qui vont au-delà de la culture et des arts’’, a-t-il fait savoir.

À LIRE  Plus de 50 milliards pour les Pêches et l’Économie maritime en 2021

L’échange sera un ‘’aller-retour’’, une coopération bilatérale entre le Sénégal et l’Espagne.

‘’On n’est pas seulement ici pour transférer la culture espagnol au Sénégal, on veut aussi amener la culture sénégalaise en Espagne, pour que les deux cultures entrent en contact dans nos pays respectifs’’, explique le directeur de la structure-mère.

‘’Avec la migration régulière comme irrégulière sénégalaise en Espagne, nous voulons qu’on puisse connaître les réalités de chacun des deux côtés pour éviter les thèmes de xénophobie, de l’exclusion siciale’’, ajoute-t-il précisant qu’il s’agit surtout ‘’de mieux nous connaître’’.

Avec 350.000 étudiants, note-t-il, le Sénégal compte le plus grand nombre d’apprenants de cette langue, derrière la Côte d’Ivoire (566.000) et le Bénin (412.000).