Vaccination: La présidente nationale de la Croix-Rouge sénégalaise, Bafou Ba, fait état d’un besoin de sensibilisation des jeunes de Pikine, dans la banlieue dakaroise, sur la vaccination contre le coronavirus, qui suscite beaucoup d’appréhension.

“A Pikine, nous avons, avec les volontaires de la Croix-Rouge, déroulé ce matin, un dialogue avec 25 jeunes sur la thématique de la vaccination. Nous avons pu donner des informations sur la Covid-19, pour rassurer. Nous avons noté un besoin de sensibilisation des jeunes sur a vaccination”, a-t-elle indiqué.

Elle s’exprimant à la fin d’une visite de terrain, qu’elle a effectuée mardi, en compagnie de la représentante de l’Unicef au Sénégal, Silvia Danailov, dans le cadre de la mise en oeuvre d’un programme commun de riposte contre le coronavirus.

Bafou Ba souligne que ce projet est mis en oeuvre dans 23 départements du Sénégal.

’’La Covid-19 est toujours présente. Il est très important de continuer à se protéger et protéger toute la population”, a pour sa part indiqué la représentante de l’Unicef au Sénégal, Silvia Danailov.

“Nous avons pu être témoins ce matin d’un dialogue entre les volontaires de la Croix-Rouge et des jeunes sur toutes les questions de vaccination”, a-t-elle noté, avant de saluer le travail mené par les volontaires de la Croix-Rouge sénégalaise.

Le programme commun de riposte contre le coronavirus que déroulent les deux organisations vise l’accès à l’eau potable, à l’hygiène et l’assainissement. Il porte aussi sur la sensibilisations et l’appui psycho-social à l’endroit des victimes de la Covid-19, ainsi que sur la prévention dans le cadre de la vaccination.

À LIRE  1.075 GROSSESSES RECENSÉES DANS LES ÉCOLES EN 2020

Il engage 731 volontaires et femmes volontaires de la Croix-Rouge dans la sensibilisation, la surveillance, le contrôle des épidémies, l’appui psychosocial, la promotion des comportements et pratiques favorables à la prévention des épidémies auprès de 360.000 bénéficiaires, dont 55.446 enfants de moins de 18 ans.

L’objectif du programme est de contribuer aux efforts du gouvernement pour la réduction des risques de contamination communautaire de la Covid-19, à travers la protection des femmes, des enfants et des jeunes en situation de vulnérabilité, afin de renforcer leur résilience face aux effets adverses de cette pandémie.

Avec APS-