Le ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, Samba Ndiobène Ka, a procédé vendredi dans la soirée à l’activation du système d’électrification du village de Nouma (région de Matam), consacrant ainsi le lancement la phase active d’un programme censé raccorder quelque 2.000 localités au réseau électrique.

Dans ce village situé dans le Diéry, le système d’électrification mis en place par le PUDC dans le cadre du Programme d’accès universel à l’électricité va également permettre d’alimenter ses hameaux pour les besoin domestiques, artisanaux, agricoles et pour l’amélioration de la sécurité des populations.

Comme Nouma, des centaines d’autres localités vont être électrifiées avant 2025 par le Programme d’urgence de développement communautaire, a assuré le ministre en charge du Développement communautaire.

Ce projet s’articule autour de deux composantes : la densification du réseau électrique avec la construction de 528 km de lignes moyennes tension, 6.000 km de réseau basse tension et l’installation de 2.000 postes de transformation, a expliqué Chiekh Diop, coordinateur du PUDC.

Il a indiqué que les localités bénéficiaires du projet sont celles un faible maillage de réseau électrique, notamment les chefs-lieux de communes situéss à 5 km des réseaux existants et les villages les plus proches du réseau moyenne tension situés à moins de 3 km des réseaux existant.

‘’ Après la révision des objectifs, nous pensons pouvoir terminer dans 24 mois’’, a fait savoir Cheikh Diop, en soulignant que le projet allai impacter plus de 600.000 personnes et booster l’emploi des jeunes.

Il a ajouté que toutes les régions sont éligibles au projet sauf Dakar, alors que les études sont déjà en cours pour 956 villages.

À LIRE  ¡Hola, mundo!

Le coordonnateur du PUDC a signalé qu’à travers ce projet une dorsale de 195 km sera construite entre Ndioum (Podor) et Linguère (Louga) tandis que tous les villages traversés seront électrifiées.