La Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) a décidé à l’issue de sa 22e session tenue jeudi en visioconférence d’octroyer un financement exceptionnel de 2 milliards de FCfa en soutien au G5 Sahel pour la lutte contre les attaques terroristes.

«Dans le cadre du financement de la lutte contre l’insécurité du G5 Sahel, la Conférence salue la contribution des pays membres notamment du Burkina, du Mali, du Niger, du Sénégal à hauteur de 1 milliards FCfa chacun et celle de la Côte d’Ivoire à hauteur de 2 milliards FCfa », relève le communiqué final de ladite session. Par ailleurs, elle a décidé de «l’octroi d’un financement exceptionnel de 2 milliards FCFA pour soutenir cette initiative. Cela vient en complément des 100 millions de dollars déjà décaissés pour les trois pays membres de la ligne de front du G5 Sahel.

Les chefs de l’Etat et de Gouvernement de l’Uemoa ont, en outre, condamné avec vigueur les attaques terroristes perpétrées au Burkina Faso, au Mali et au Niger. La Conférence « exprime sa solidarité et sa compassion à l’endroit des populations de ces pays frères. Elle réaffirme sa ferme détermination à contrer la progression du terrorisme et à faire face à l’insécurité grandissante dans l’Union », ajoute le communiqué.

Au titre du renforcement du processus d’intégration, la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement a apprécié « les efforts de la Commission dans l’impulsion et le suivi des réformes communautaires ». Egalement, « elle note avec satisfaction les progrès enregistrés dans la mise en œuvre des chantiers conduits par les Comités de Haut niveau concernant l’énergie, la paix et la sécurité, la sécurité alimentaire et le financement des économies ».

À LIRE  COVID-19/SÉNÉGAL: 64 nouveaux cas, 93 guéris, 1.898 personnes sous traitement

Analysant, par ailleurs, la situation politique et sociale au sein de l’Union, la Conférence a salué « la sérénité qui a prévalu à la suite des dernières élections présidentielles tenues dans les Etats membres ». A ce titre, elle adresse ses félicitations aux acteurs politiques de ces pays et à l’ensemble des parties prenantes « pour leurs contributions à l’enracinement de la culture démocratique dans l’Union ».

La Conférence adresse ses vives félicitations aux Présidents Roch Marc Christian Kaboré (Burkina Faso) et Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire) pour leur brillante réélection ainsi qu’à Mohamed Bazoum pour son élection à la présidence de la République du Niger.

A noter que la crise sanitaire liée à la Covid-19, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, le financement, entre autres thèmes ont été abordés lors de cette session dont a pris part le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall.