L’Armée de l’air sénégalaise va bientôt disposer d’un avion de patrouille maritime CN-235. Le Sénégal a reçu un certificat d’acceptation de vol.

Le fabricant indonésien n’a pas donné les détails de la transaction. Mais le chef de la division des ventes de PTDI, Ibnu Bintarto avait dans une interview avec kontan.co.id supprimée après, laissé entendre que le prix d’un CN-235 était d’environ 30 millions de dollars (16 milliards FCFA), selon la variante et les spécifications demandées par l’acheteur. Il avait indiqué à l’époque que le Sénégal et la Côte d’Ivoire avaient acheté par l’intermédiaire d’une société européenne.

L’avion CN-235, renseigne kemlu.go.id, peut être utilisé pour une variété de missions de vol pratiques, tant pour les vols intérieurs à courtes distances que pour les vols entre les pays de la sous-région ouest-africaine dans le cadre de programmes humanitaires tels que la distribution d’ingrédients alimentaires dans les régions éloignées et les zones de sécheresse qui ne disposent pas de réseaux de transport et d’aérodromes, pour les missions d’évacuation médicale.

La même source ajoute que les « aéronefs CN-235 sont capables de voler pendant un maximum de 11 heures sans s’arrêter ». Aussi, ils sont connus pour avoir la capacité de transporter des marchandises de 4,7 tonnes et 36 personnes.

En outre, les aéronefs CN-235 ont été conçus pour effectuer des atterrissages et décoller sur des pistes courtes, sur des pelouses, des champs de terre, sur des terrains rocheux, c’est-à -dire du gravier de moins de 600 mètres.

À LIRE  lancement d'une campagne de vaccination contre la fièvre jaune dans l'est du pays