Le chef de l’Etat Macky Sall a livré son opinion sur l’affaire de viol présumé qui éclabousse le leader du Pastef, Ousmane Sonko. Dans sa parution du Jour le Journal les Echos rapporte que Macky Sall a estimé que Ousmane Sonko, sans le cité nommément doit répondre à la convocation de la justice.

«Quand quelqu’un est convoqué par la justice, il doit répondre, parce que beaucoup de personnalités politiques sont allées répondre quand elles ont eu un différend avec la justice. Wade, Idrissa Seck et moi l’avions fait».

«Quand quelqu’un est convoqué par la justice, il doit répondre, parce que beaucoup de personnalités politiques sont allées répondre quand elles ont eu un différend avec la justice. Wade, Idrissa Seck et moi l’avions fait».

À LIRE  Coronavirus: un cas recensé au Nigeria, le premier en Afrique subsaharienne