Le président de la République a décidé de décréter, le jeudi 11 mars 2021, journée de deuil national à la mémoire des victimes des dernières manifestations, rapporte le Communiqué du Conseil des ministres.

’’Les drapeaux seront en berne en ce jour de communion, de recueillement et de prières pour nos chers disparus’’, indique le communiqué rendu public après la réunion hebdomadaire du gouvernement.
Au moins, 11 personnes, selon un décompte des médias, ont été tuées dans les violences nées de l’arrestation de l’opposant, Ousmane Sonko, inculpé et placé sous contrôle judiciaire, lundi, dans le cadre d’une affaire de ‘’viols’’ et de ‘’menaces de mort’’.

Le leader politique est accusé par une jeune femme travaillant dans un salon de beauté et massage.
La mise en liberté de M. Sonko après quatre jours de garde à vue pour troubles à l’ordre public et participation à une manifestation non-autorisée a été précédée de scènes d’émeutes et de pillages à Dakar et dans d’autres localités du Sénégal.

Le communiqué souligne qu’à l’entame de sa communication, le chef de l’Etat a présenté, à nouveau, ses condoléances les plus attristées aux familles des personnes décédées, à la suite des incidents de ces derniers jours.
Macky Sall a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Le chef de l’Etat, faisant suite à son Message à la Nation du 08 mars 2021, a exhorté les populations, les forces vives de la Nation, les jeunes notamment, à ‘’garder le calme et la sérénité, à consolider la stabilité et la paix sociale qui ont toujours caractérisé le Sénégal, pays de démocratie exemplaire, de respect des droits de l’homme, et surtout, incarnation internationale remarquable de l’Etat de droit’’.

À LIRE  Pénurie de médicaments: la directrice de la pharmacie nationale appelle à "l’action"

Le président de la République a salué, ‘’encore une fois, le professionnalisme des forces de défense et de sécurité qui ont su gérer la situation avec une parfaite maîtrise et un sang-froid admirable’’.

Avec APS-