Ousmane Sonko vient d’être lacé sous contrôle judiciaire après son audition par le doyen des juges, Samba Sall.

Le leader du Pastef poursuivi pour les chefs de viols et menaces de mort, peut donc, rentrer chez lui. Mais, reste à la disposition de la Justice.

Le leader du Pastef va finalement rentrer chez lui. Le juge du premier cabinet a décidé de le placer sous contrôle judiciaire. Ousmane Sonko se met donc disposition de la justice du Sénégal. Il devra donc incessamment, le cas échéant, répondre à la convocation du juge d’instruction, M. Samba Sall, pour les besoins de l’enquête.

Son passeport lui sera retiré et il ne pourra sortir du territoire national.

À LIRE  Coronavirus: Boris Johnson en soins intensifs, le Royaume-Uni s’inquiète