Le président Macky Sall a tenu une si longue réunion jeudi soir avec de hauts gradés de au Palais, suite à de violentes manifestations des pro-Sonko au départ, notées dans la capitale sénégalaise et dans des régions.

Selon le journal Les Echos, à la fin de cette rencontre, d’importantes mesures ont été prises pour maintenir l’ordre dans le pays.

Ces violentes manifestations nées de l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko pour « trouble à l’ordre public et participation à une manifestation non autorisée », ont causé la mort « par balle » de deux jeunes. L’un à Bignona au sud du Sénégal, et l’autre à Yeumbeul, dans la banlieue de Dakar.

Une autre manifestation est prévue ce vendredi dans l’après-midi à l’initiative du mouvement Yen a marre. Les membres dudit mouvement citoyen se disent déterminés à marcher de gré ou de force. Ils ont reçu le soutien de plusieurs autres mouvements et de partis politiques.

Press-Afrik

À LIRE  COVID-19 : LE SÉNÉGAL ENREGISTRE UN QUATRIÈME DÉCÈS