Le Sénégal va réceptionner mercredi 324.000 doses du vaccin AstraZeneca, mises gracieusement à sa disposition par l’initiative Covax pilotée par l’Organisation mondiale de la santé et l’Alliance pour le vaccin (GAVI en anglais), a annoncé le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr.

L’arrivée de ces doses permettra au pays d’être ‘’véritablement rassuré, pour une bonne poursuite de la campagne de vaccination contre la Covid-19’’, a affirmé M. Sarr. Il réceptionnait, dimanche, un lot de consommables utilisés dans la vaccination, comprenant notamment des seringues, du coton, de l’alcool et des glacières.

‘’Un complément de 1.285.000 doses est attendu ensuite pour vacciner les cibles prioritaires dans les meilleurs délais, afin de rompre la chaîne de transmission’’, a-t-il ajouté.

Il souligne que le Sénégal est dans une perspective très volontariste, en vue de faire en sorte que les cibles prioritaires soient vaccinées dans les meilleurs délais. Il s’agit du personnel de santé de première ligne, des personnes âgées de plus de 60 ans et de celles vivant avec une comorbidité.

Mais de façon générale, l’objectif de la stratégie nationale consiste à vacciner tous les Sénégalais et à interrompre in fine la chaîne de transmission du virus.

Pour le ministre de la Santé, ‘’la campagne se passe très bien’’. Il précise qu’’’à ce jour [dimanche], 28.400 personnes ont été vaccinées’’. Il estime que ‘’si la dynamique se poursuit, très bientôt on va couvrir la cible prioritaire et après, il va falloir faire en sorte que les Sénégalais qui doivent être vaccinés reçoivent leurs doses’’.

À LIRE  ​Fermeture du club Med : près de 1.000 emplois menacés à Ziguinchor

Il a rappelé que deux principes guident la stratégie de vaccination, l’équité et la transparence, de manière à faire en sorte que partout dans le pays, des équipes de vaccination soient positionnées, avec comme ‘’commandants de bord’’ les gouverneurs et les médecins-chefs de région et les médecins-chefs de district en suivant la pyramide sanitaire.

En vue d’assurer la transparence, il a été installé à la veille du démarrage de la campagne un comité national de suivi et de contrôle des opérations de vaccination.

‘’Cela va permettre au Sénégal, d’être rigoureux par rapport à la stratégie nationale de vaccination validée avec un plan de mise en œuvre. Il sera question de faire une évaluation avant de poursuivre la stratégie’’, a assuré le ministre.

Il a salué la présence à la réception du matériel de vaccination du coordonnateur résident du système des Nations Unis, de la représentante de l’Union européenne, de la représentante de l’OMS, et le ‘’travail remarquable de l’Unicef, qui a permis de recevoir ces consommables.

Avec APS-