Le gouvernement sénégalais a annoncé mardi avoir levé avec succès en fin de semaine dernière 82,5 milliards de francs CFA (environ 152 millions de dollars américains) sur le marché régional des titres publics de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA) au terme d’une émission par adjudication d’obligations assimilables du Trésor de maturité de trois, cinq et sept ans.

Selon le ministère sénégalais des Finances et du Budget, cette intervention s’inscrit dans le cadre de la couverture des besoins de financement de l’année 2021 et a été réalisée avec la collaboration de l’Agence UMOA-Titres et de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

A l’issue de l’opération, les rendements moyens pondérés sont ressortis à 5,55% à 3 ans, 5,81% à 5 ans, et 5,98% à 7 ans, a fait savoir le ministère sénégalais.

Ces niveaux témoignent d’une nette amélioration des rendements, eu égard aux précédents taux qui étaient ressortis respectivement à 5,62% à 3 ans, 5,88 % à 5 ans et 6,29 % à 7 ans, a poursuivi le ministère, soulignant que les taux d’intérêts ainsi réalisés traduisent la confiance renouvelée des investisseurs dans la qualité de la signature de l’Etat du Sénégal qui continue à se positionner comme émetteur étatique de référence sur le marché régional des titres de l’UMOA.

Fondée en 1962, l’UMOA est une zone monétaire regroupant huit pays d’Afrique de l’Ouest, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

À LIRE  Covid-19 : la BAD dévoile une stratégie de sécurité alimentaire