Le président sénégalais Macky Sall a annoncé mardi soir que son pays allait assumer la présidence en exercice de l’Union africaine (UA) pour la période 2022-2023.

Selon M. Sall, le Sénégal va succéder à la République démocratique du Congo (RDC), qui prendra bientôt le relais de l’Afrique du Sud et présidera le bloc continental pour la période 2021-2022.

La présidence tournante de l’UA est exercée par un chef d’Etat ou de gouvernement d’un pays membre de l’organisation pour une période d’un an.

Félix Tshisekedi, le président de la République démocratique du Congo, a été choisi par ses homologues africains pour diriger l’institution au cours de cette année. Il succède au chef de l’Etat sud-africain Cyril Ramaphosa.

Un sommet de l’Union africaine se tient cette semaine au siège de l’organisation, à Addis-Abeba, la capitale d’Ethiopie.

Les chefs d’Etat et de gouvernement ne s’y rendront pas à cause de la pandémie de Covid-19, la rencontre étant organisée par vidéoconférence.

La présidence de l’UA est exercée par un chef d’Etat ou de gouvernement pour une période d’un an.

À LIRE  COVID-19: la BAD mobilise 22 millions de dollars pour les pays de la zone CEDEAO