Le président de la commission de concertation pour le croissant lunaire, Mourchid Ahmed Iyane Thiam, est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi des suites d’une maladie, a-t-on appris de sources médiatiques.

Selon plusieurs médias, le défunt était malade depuis plusieurs mois. A la tête de la commission de concertation du croissant lunaire, Mourchid Ahmed Iyane Thiam est resté pendant une vingtaine d’années environ au cœur du culte musulman au Sénégal.

L’instance dont il était le président avait notamment en charge la détermination des dates des fêtes musulmanes, dans un pays où l’islam vit essentiellement de ses nombreuses confréries.

Aussi Mourchid Ahmed Iyane Thiam avait-il la lourde tâche de promouvoir la concertation et de maintenir le dialogue entre des confréries souvent incarnées par des familles maraboutiques dont l’influence impacte fortement la vie des fidèles et l’orientation du culte.

Doté d’une formation islamique solide au Sénégal et dans les pays arabes, il est resté toute sa vie durant au service d’un islam ouvert et pluriel. Il est l’auteur d’un livre intitulé “Islam : justice et humanisme”, un ouvrage de 350 pages édité en français et en arabe.

À LIRE  Covid-19/SÉNÉGAL: 58 nouveaux cas, 55 guéris, 847 personnes sous traitement