Un rapport intitulé “Projets et programmes migratoires au Sénégal de 2005 à 2019 : une avalanche de financements pour des résultats mitigés”, réalisé en mai 2020 par la Fondation Heinrich Böll, conforte Boubacar Sèye.

En effet, le président de l’Ong Horizons sans frontières est placé sous mandat de dépôt pour avoir déclaré que 118 milliards de l’Union Européenne (UE) pour lutter contre l’émigration clandestine ont été utilisés à des fins personnelles.

Selon le rapport consulté par le quotidien EnQuête, “plus de 200 milliards de l’Union européenne ont été investis au Sénégal pour lutter contre le phénomène migratoire sans résultats probants”.
En clair, cette manne financière a été jeté dans le vent. Entre 2005 et 2019, le gouvernement du Sénégal a reçu des financements de l’UE estimés à 120 milliards Fcfa dans divers projets orientés vers la dissuasion des migrants irrégulières.

Entre 2005 et 2012, plus de 30 milliards ont été investis dans le cadre de la Goana, du Plan Reva sans parvenir à des résultats conséquents.

Source:seneweb

À LIRE  Bilan Covid-19: 112 nouveaux cas, 50 guéris, au Sénégal