Le ministre sénégalais de la Santé et de l’Action sociale Abdoulaye Diouf Sarr a annoncé jeudi que son pays va choisir son vaccin contre le COVID-19 dans le premier trimestre 2021.

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a annoncé que les vaccins contre le coronavirus sont attendus au Sénégal à la fin du premier trimestre de l’année 2021.

«Le Sénégal fait partie de Covax, une alliance de plus de 170 pays qui sont dans la perspective de vaccination. Dans cette alliance, on a des institutions comme l’Oms, l’Unicef… On en est presque à la phase finale de cette initiative et, normalement, à la fin du premier trimestre de l’année 2021, nous devrons recevoir les vaccins homologués dans l’initiative Covax, pour voir quel vaccin choisir sur la base d’un faisceau de critères », a-t-il reve, jeudi 07 janvier, lors d’une conférence de presse.

Abdoulaye Diouf Sarr a aussi dévoilé la liste des personnes ciblées pour la première campagne de vaccination contre le Covid-19 dans notre pays. « Le Sénégal va se donner les moyens de vacciner sa population, mais sur la base d’une stratégie. Il faut dire que les cibles prioritaires ont déjà été identifiées. Il s’agit des personnels de Santé et de l’action sociale qui sont la première ligne de front, des personnes qui ont des comorbidités, les personnes âgées et les forces de sécurité. Ensuite on va entrer dans une campagne qui permettra de protéger les sénégalais de manière globale. », a-t-il déclaré.

Plus loin il a donné des assurances sur les possibilités financières envisagées par l’Etat du Sénégal pour acquérir les vaccins. « Sur plan des possibilités financières, je peux vous garantir que notre pays se donnera les moyens financiers pour protéger sa population dans le cadre d’une stratégie de vaccination efficace et optimale. », a-t-il assuré.

À LIRE  Covid-19/Sénégal: 37 nouveaux cas, 42 guéris et 4 décès