La direction de l’analyse, de la prevision et des statistiques agricoles (DAPSA) du ministère sénégalais de l’Agriculture et de l’Equipement rural a rassuré ce mercredi que le pays “n’est pas en situation d’insécurité alimentaire, ni de menace de faim”.

“Le Sénégal n’est pas en situation d’insécurité alimentaire ni de menace de la faim. Le Sénégal a eu une production record, diversifiée et accessible aux populations”, a indiqué ce mercredi après-midi à la presse le directeur de la DAPSA Docteur Ibrahima Mendy.

Il a expliqué cette production record par l’augmentation du budget de la campagne agricole 2020-2021 de 20 milliards de Francs CFA (environ 37 millions de dollars américains) pour arriver à 60 milliards de Francs CFA (environ 111 millions de dollars américains).

Docteur Mendy a poursuivi que cette performance est aussi liée à la pluviométrique très bien répartie dans le temps et dans l’espace, à la mise en place à temps de semence et d’engrais de bonne qualité, et une mise à la disposition des producteurs de matériel agricole.

Selon lui, malgré la pandémie de COVID-19, la production prévisionnelle céréalière au Sénégal pour la campagne agricole 2020-2021 est estimée à 3.811.894 tonnes, soit une hausse de 38% par rapport à 2019-2020 et une hausse de 54% par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

“En définitive, nous pouvons conclure que le pays n’est pas sous la menace de la faim”, a-t-il affirmé.

À LIRE  londres: Début à Londres du sommet Afrique-Royaume Uni