Le ministre du Tourisme et des Transports aériens dans le Delta et la vallée du fleuve Sénégal pour trois jours. Une tournée lors de laquelle Alioune Sarr s’est rendu au parc de la Langue de Barbarie situé dans la commune de Ndiébéne-Gandiole.

“La ligne du crédit hôtelier sera amenée à 50 milliards à partir de 2021“, a annoncé Alioune Sarr. Le ministre du Tourisme était accompagné d’une forte délégation d’autorités administratives, municipales et de responsables des collectivités territoriales. Il a profité de l’occasion pour apprécier le potentiel touristique de la ville tricentenaire de Saint-Louis, qui, selon lui, doit être valorisé.

“Nous avons pu visiter cet endroit touristique exceptionnel et unique, où l’océan et le fleuve se rencontrent, c’est un produit touristique que Saint-Louis doit valoriser. En 2021, Air Sénégal envisage d’ouvrir la ligne Dakar-New York-Washington, ce sera une opportunité pour Saint-Louis de pouvoir capter cette clientèle afro-américaine qui intéressera le tourisme mémoriel“, souligne M. Sarr, repris par Seneweb.
Difficultés liées à la Covid-19…

Le secteur touristique du Sénégal est fortement touché par la pandémie de la Covid-19. Toutefois, tient-il à rassurer qu’ “il tente tant bien que mal, de se reprendre (…) C’est vrai que nous sommes dans une phase difficile, parce que la Covid-19 a fait des dégâts énormes, mais le crédit hôtelier a vraiment soutenu le secteur, on rentre dans une phase de relance timide, mais il faudra que, sur cette partie de la demande, qu’on puisse y travailler“.

Une ligne de crédit hôtelier qui, selon le ministre du Tourisme, sera amenée à 50 milliards Cfa à partir de 2021 et sera focalisée sur l’investissement. Il demande à tous les acteurs de réfléchir sur le “business plan pour qu’ils puissent accompagner des investissements alignés sur ces stratégies“.

À LIRE  SAINT LOUIS : 100.000 logements aux populations, "pour un accès équitable à l’habitat"