Les députés ont adopté à la majorité, mardi soir, le projet de budget du ministère de l’Education nationale pour l’exercice 2021 dont les crédits de paiement s’élèvent à 541 milliards 211 millions 701 mille 304 FCFA contre 526 milliards 270 millions 540 mille 817 FCFA en Loi de finances initiale (LFI) en 2020 soit une hausse de 14 milliards 941 millions 160 mille 487 FCFA.

Selon le rapport de la commission des finances et du contrôle budgétaire, le budget du ministère de l’Education nationale pour l’exercice 2021 s’élève à 541 milliards 211 millions 701 mille 304 FCFA en crédits paiement contre 526 milliards 270 millions 540 mille 817 FCFA en Loi de finances initiale (LFI) en 2020 soit une hausse de 14 milliards 941 millions 160 mille 487 FCFA en valeur absolue et 2,84% en valeur relative.

Budget 2021: Plus De 540 Milliards Alloués Au Ministère De L’Education Nationale 1
Le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla

Le ministère dirigé par Mamadou Talla a aussi un ‘’budget prévisionnel qui se chiffre à 597 milliards 848 millions 738 mille 341 FCFA en autorisation d’engagement’’. Pour l’exercice 2021, son budget est structuré autour de six programmes notamment l’enseignement préscolaire, l’enseignement élémentaire, l’enseignement moyen secondaire général, l’enseignement secondaire général. Il y a aussi ‘’l’éducation de base des jeunes et des adultes, et le pilotage, la gestion et la coordination administrative’’.

Le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, déclare que ‘’le budget de son ministère est passé de 328 milliards 4 millions FCFA en 2012 à 541 milliards 211 millions FCFA en 2021, soit une augmentation de 213 milliards 207 millions en valeur absolue et 65% en valeur relative’’.

À LIRE  Le gouverneur DE DAKAR lève toutes les mesures d’interdiction: LA MUSIQUE DE NOUVEAU AUTORISÉE DANS LES RESTAURANTS BARS ET HÔTELS

Il souligne que ‘’malgré que les hausses que le budget est insuffisant par à rapport à tous les défis auxquels il fait face, d’importants efforts budgétaires faits dans le secteur de l’éducation nationale ‘’.S’agissant des effectifs des enseignants, il a signalé qu’’au niveau de la fonction publique, il représente 60% des agents publics’’, mais il a précisé que ‘’c’est un choix judicieux pour un pays qui tient à l’éducation de son peuple’’.

Il a insisté sur le respect de tous les engagements financiers de l’Etat dans les accords signés avec les syndicats d’enseignants dont le coût de la mise en œuvre est évaluée à 80 milliards 512 millions FCFA à fin octobre 2020’’. ‘’L’impact financier de la mise en œuvre des accords, de 2018 à 2020, est évalué à 248,722 milliards FCFA’’, a-t-il révélé, soulignant que ‘’tous les dossiers d’enseignant au niveau de la direction de la solde sont traités’’.

S’agissant du financement du programme de remplacement des abris provisoires, il souligne sa 65 milliards de FCFA et est divisé en quatre lots. Le coût du premier lot est de 29 milliards 4 millions pour 1850 salles et d’ouvrages annexes et son taux d’exécution à 82% avec 1003 salles déjà construites’’, a-t-il précisé. ‘’Le troisième lot d’un montant de 30 milliards 860 milliards de FCFA est en cours de démarrage’’, a-t-il assuré.

Avec APS-