Le club Med a décidé de ne pas ouvrir ses portes pour la saison 2020/2021. Une mesure qui menace près de 1000 emplois directs et indirects. Le maire de Kafountine appelle l’Etat à trouver une solution pour éviter le pire.

Le club Med a décidé de ne pas ouvrir ses portes, pour la saison touristique 2020/2021. Cette décision, conséquence de la seconde vague de contamination du nouveau coronavirus dans le monde, constitue un coup dur pour le secteur du Tourisme en Casamance.

En plus de la station balnéaire de Cap-Skiring, celle de Kafountine, Diana et Abénin risquent de subir ces conséquences. Le maire de Kafountine, dans le département de Bignona, évoque une situation qui va visiblement affecter le secteur du tourisme dans cette zone.

« La fermeture du club Med inquiète beaucoup. Vous savez, ce club, c’est le fleurant du Tourisme en Casamance. D’autant plus qu’ici à Kafountine il n’y a pas d’hôtel à proprement parlé. Donc nous comptons souvent sur les arrivées du club Med. Donc, si le club Med ne s’ouvre pas, ça va forcément impacter négativement sur le Tourisme au niveau de Kafountine », interpelle Victor Nfansou Diatta le maire de Kafountine, livre Walf radio.

À LIRE  MACKY SALL A PRÉSIDÉ LE CONSEIL DES MINISTRES CE 27 NOVEMBRE 2019