AIBD: Un vaste réseau de trafic de migrants, entretenu par des Sénégalais et des Sierra Léonais entre Diamniadio et la route de Boune, a été démantelé par la Brigade de Recherches de Faidherbe.

Un démantèlement à l’issue duquel huit policiers en service à l’AIBD ont été arrêtés, rapporte Libération. Ils ont été inculpés vendredi dernier pour complicité de trafic de migrants, fraude documentaire et corruption.

Une descente des pandores sur les lieux a permis de retrouver 87 femmes venus de la Sierra Leone et de la Guinée. Elles devaient être convoyées vers les pays du Golfe depuis l’AIBD. Les femmes qui devaient être employées comme prostituées ou domestiques, ont toutes déclaré avoir payé plus de 7 000 000 de Leone (devise de la Sierra Leone).

Face aux enquêteurs, les hébergeurs et facilitateurs ont balancé le nom de plusieurs policiers à l’AIBD qui leur facilitaient l’embarquement des voyageurs moyennant 20 000 Fcfa par personne.

Les policiers mis en cause, après leur inculpation, ont bénéficié d’une liberté provisoire. Ils seront entendus dans le fond incessamment. Quant aux convoyeurs, ils ont été inculpés et placés sous mandat de dépôt.

À LIRE  Trafic de bois se persiste au Sénégal