Les pénuries fréquentes d’eau au Sénégal ont été dénoncées ce lundi 30 novembre par les députés lors de l’examen du projet de budget 2021 du ministère de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam.

Ces parlementaires conscients que le liquide précieux constitue une source indispensable pour un développement économique mais aussi un droit humain qui garantit la vie et le bien-être du ci­toyen, pensent qu’il faudrait qu’on par­vienne à assurer une bonne distribution.

La rareté de l’eau n’est pas la seule difficulté d’après ces élus du peuple qui ont dénoncé par ailleurs la cherté des factures surtout en milieu urbain. De même qu’à Dakar et sa banlieue, notamment dans les quartiers de Ben Tally, Biscuiterie, Niary Tally, Grand-Dakar, Grand-Yoff, Parcelles-Assainies, Yoff, Guédiawaye et Rufisque. Plaidant ainsi pour la baisse des prix par le fermier Sen’Eau. Serigne Mbaye Thiam face à ces inquiétudes des députés a apporté quelques précisions.

Construction d’une troisième usine de production d’eau potable à Keur Momar Sarr
D’après le ministre de l’Eau et de l’Assainissement qui compte relever le défi malgré, dit-il, la croissance démographique de Dakar et sa périphérie, le gouvernement a décidé de mettre en œuvre deux projets majeurs, avec la construction d’une troisième usine de production d’eau potable à Keur Momar Sarr (KMS3) et la réalisation d’une unité de dessalement d’eau de mer aux Mamelles.

«En effet, l’usine KMS3 permettra, dès sa mise en service en début d’année 2021, d’obtenir 100 000 m3 d’eau additionnels, en plus des 100 000 m3 d’eau attendus à partir de l’achèvement des travaux de construction de la deuxième station de surpression de Mékhé, soit un total de 200 000 m3 d’eau supplémentaires. Ces volumes vont sensiblement améliorer l’alimentation en eau potable des populations», a rassuré le ministre.
Toujours, pour mieux assurer une meilleure couverture en eau potable, le ministre, qui défendait son budget devant les parlementaires, a assuré que l’usine de dessalement de l’eau de mer des Mamelles devrait permettre la production de 50 000 m3 d’eau supplémentaires.

À LIRE  DISCOURS ET Les nouvelles décisions dE MACKY SALL: Levée de l’état d’urgence

«Seulement, il est procédé au démarrage de l’unité de dessalement par la composante relative à la conduite principale de 11 km, qui va des Mamelles à l’esplanade du Stade Léopold Sédar Senghor. Cette canalisation permettra également d’améliorer la distribution de l’eau dans certains quartiers traversés et dans la zone des Parcelles-Assainies», a déclaré Serigne Mbaye Thiam.

A noter que le budget du ministre de l’eau et l’assainissement et est arrêté à 124 630 679 731 F CFA en crédits de paiement et à 545 248 721 422 F CFA en autorisations d’engagement.