Le président en exercice de l’Union africaine (UA), Cyril Ramaphosa, a appelé jeudi les Communautés économiques régionales (CER) du continent africain à se préparer à l’entrée en vigueur de l’accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) à partir du 1er janvier 2021.

Cet appel a été lancé par le chef de l’Etat sud-africain lors de son discours de clôture de la deuxième réunion semestrielle de coordination de l’UA, dans lequel il a exprimé sa satisfaction des progrès obtenus dans la réalisation de l’Agenda 2063, ce modèle de développement de l’Afrique qui a donné naissance à l’idée de la ZLECA.

“Maintenant que la ligne d’arrivée est en vue, nous devons faire un dernier effort et garantir que tous les dossiers importants concernant les phases 1 et 2 soient finalisés afin que nous puissions commencer les échanges à partir du 1er janvier 2021”, a-t-il indiqué M. Ramaphosa.

“Il est impératif que nous renforcions les Communautés économiques régionales comme composantes de base pour l’intégration continentale africaine”, a souligné le président de l’UA, exhortant toutes les économies de la région à accorder la priorité à la ZLECA.

“Une coordination et une harmonisation intensifiées nous rapprocheront de la réalisation de la Communauté économique africaine en conformité avec les principes du traité d’Abuja”, selon lui.

Les CER présentes à cette réunion comprenaient la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

À LIRE  RIZICULTURE ET MARAÎCHAGE: DES MESURES URGENTES POUR LES ENTREPRISES