Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, a remis jeudi à Monseigneur Ernest Sambou, évêque de Saint-Louis, les clés de la cathédrale de la ville, à l’issue de sa restauration qui a coûté plus d’un milliard de francs Cfa.

La réhabilitation de la cathédrale de Saint-Louis a permis de restaurer “la valeur patrimoniale et la vocation socioculturelle et économique’’ de cet édifice religieux qui date de 1827, a souligné le directeur général de l’Agence pour la promotion de l’investissement et des grands travaux (APIX), Mountaga Sy.

“La valeur patrimoniale et la vocation socioculturelle et économique de la cathédrale de Saint-Louis a été restaurée”, avec les travaux de réhabilitation engagés dans le cadre du Programme de développement touristique (PDT/SL), pour un montant de 1,2 milliard de francs CFA, a-t-il déclaré.

Les travaux dont l’APIX est le maître d’ouvrage ont été ont été conduits conformément aux standards de l’UNESCO et les délais de livraison respectés, a salué Mountaga Sy.

Avec cette réhabilitation, la cathédrale de Saint-Louis fait peau neuve, s’est réjoui le directeur général de l’APIX, ajoutant que la réception de cet édifice, “vient donner corps à la vision du chef de l’Etat”, Macky Sall, concernant la réhabilitation du patrimoine culturel du Sénégal’’.

Selon un dossier de presse, la cathédrale de Saint-Louis est constituée d’une ossature en maçonnerie de briques pleines de terre et surmontée d’une dalle. “Auparavant, elle présentait une pathologie de revêtement de façade’’ et “une dégradation d’éléments de structure de forte humidité des murs”.

L’état de la dégradation “préoccupant” dans lequel se trouvait cet édifice, a motivé l’Etat du Sénégal à procéder à sa rénovation, avec l’appui de l’Agence française de développement (AFD), compte tenu des problèmes de sécurité que sa situation induisait pour les fidèles, usagers et riverains.

À LIRE  RÉOUVERTURE DES CLASSES: L’IA DE SAINT-LOUIS ANNONCE UNE SÉRIE DE MESURES

C’est dans cette optique que le Programme de développement touristique ayant permis la réhabilitation de l’édifice a fait l’objet de conventions signées en 2012 par l’Etat du Sénégal et l’AFD, pour un montant de 16 milliards de francs CFA, avec notamment un projet de développement urbain qui intègre “le tourisme comme moteur du développement territorial”, lit-on dans le dossier de presse.

Le Programme de développement touristique de Saint-Louis est structuré en trois volets, à savoir la requalification des édifices publics, la réhabilitation du patrimoine bâti, public comme privé, et l’amélioration de l’offre. Il y a aussi le volet concernant l’accueil touristique et les conditions de débarquements des produits de la pêche.

Le projet de réhabilitation du patrimoine bâti vise à permettre une réhabilitation du bâti en conformité avec le plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV) élaboré à cet effet, en vue de contribuer à un meilleur habitat et à renforcer l’image touristique de Saint-Louis de par la valorisation de son patrimoine d’intérêt mondial.

D’un coût de près d’un milliard CFA, les travaux de réhabilitation de la cathédrale de Saint-Louis avaient été lancés par les présidents Macky Sall et Emmanuel Macron, à l’occasion de la dernière visite de ce dernier au Sénégal, en février 2018, pour une durée de 13 mois.

Il s’était agi de faire de ce monument classé patrimoine de l’Unesco, “un faisceau de lumière, parmi ces riches édifices historiques de la ville tricentenaire, malmenés par le temps”, indique le dossier de presse.

Selon Ndèye Oumou Niang, ingénieure études au niveau du Groupe EIFFAGE, en charge des travaux, l’œuvre de réhabilitation a notamment consisté à “rigidifier le bâtiment, pour une meilleure répartition des charges”.

À LIRE  Saint Louis : 600 enfants retirés de la rue

Il s’était de même agi de “régler les problèmes d’humidité et aussi de lutter contre la remontée capillaire, qui humidifie les murs”.