Face aux difficultés causées par la pandémie de la Covid-19, le ministère du Tourisme et des Transports aériens a présenté, lundi, à des ministères sectoriels, son plan d’actualisation de la stratégie de développement du secteur touristique. Il est prévu 25 chantiers prioritaires avec un budget estimé à 840 milliards de FCfa.

L’organisation de cette rencontre qui privilégie la convergence sectorielle du tourisme, de l’industrie culturelle, de l’artisanat, de l’environnement, des collectivités territoriales, de l’urbanisme, est un moment d’échanges pour identifier les leviers d’actions concrètes afin de valoriser le potentiel touristique du pays au profit de la promotion de la Destination Sénégal.

Le budget estimé pour l’ensemble des chantiers est de l’ordre de 840 milliards de Francs CFA. Cette nouvelle donne déroulée conformément à la volonté du président Macky Sall, consacrera une part importante au tourisme religieux qui entend davantage revaloriser l’histoire des grands hommes religieux du pays.

Pour une bonne promotion de la destination Sénégal, le chef de l’état accorde un volet primordial à l’environnement. En effet, à travers l’implication du ministère de l’Environnement et du Développement Durable, de valoriser les patrimoines classés de l’Unesco, notamment les parcs et réserves que sont Niokolo Koba, Djoudj et le Delta du Saloum.

La nouvelle politique de développement touristique vise également la participation à la formation des guides, l’harmonisation dans la gestion des guides de chasse et la création des campements de chasse. Elle entend aussi apporter une réponse stratégique à la gestion de l’érosion côtière et de la pollution. Mieux, intégrer l’environnement dans ses processus de développement avec l’implication des responsables, du personnel et des communautés dans les contraintes environnementales.

À LIRE  ONU: LES entreprises dirigées par des femmes ET JEUNES ENTREPRENEURS SONT VICTIMES DE LA COVID-19 DANS LE MONDE

La nouvelle ligne tracée pour relancer l’économie touristique compte contrôler et réduire les produits nuisibles à l’environnement, tels que l’amiante, les CFC, les pesticides, les matières toxiques, corrosives, infectieuses, explosives ou inflammables.

Cette nouvelle approche qui privilégie la convergence sectorielle du tourisme, de l’industrie culturelle, de l’artisanat, de l’environnement, des collectivités territoriales, de l’urbanisme entre autres, trouve toute sa pertinence dans l’identification des leviers d’actions concrètes pour valoriser le potentiel touristique du pays. Le ministre Abdou Karim Sall qui a pris part à cette rencontre, a confié que les conclusions des travaux permettront de relancer de manière définitive et sérieuse le tourisme.

66,4 milliards FCFA sur les 840 milliards FCFA consacrée à la nouvelle stratégie de développement touristique seront injectés dans la revalorisation du patrimoine.

Le Ministère des collectivités territoriales du développement et de l’aménagement des territoires sera au cœur de la politique d’actualisation de la stratégie de la promotion touristique de la destination Sénégal. Cette nouvelle politique déroulée conformément à la volonté du chef de l’État, à travers le ministère du tourisme, entend dans sa mise en œuvre, offrir une approche territoriale avec l’implication des collectivités locales dans l’identification et l’affection d’espaces pour des activités touristiques et de loisirs. Elle compte également inscrire dans les lignes budgétaires des collectivités locales une dotation pour le soutien au tourisme, promouvoir et soutenir l’organisation des festivals et autres événements culturels.

Cette rencontre qui privilégie la convergence sectorielle du tourisme, de l’industrie culturelle, de l’artisanat, de l’environnement, des collectivités territoriales, de l’urbanisme, est un moment d’échanges pour identifier les leviers d’actions concrètes afin de valoriser le potentiel touristique du pays au profit de la promotion de la Destination Sénégal de façon concertée avec les départements ministériels et élus locaux .
Il s’agira, en effet, de partager la stratégie, de recueillir les avis et contribution des partenaires et d’améliorer la stratégie aux regards des nouvelles donnes.

À LIRE  PLUSIEURS PROPOSITIONS POUR LA RELANCE DE L’ACTIVITÉ CULTURELLE

Cette politique de développement touristique reposera sur 5 axes qui touchent principalement au patrimoine, à l’expérience, la vente et la distribution, l’institution et l’infrastructure. Elle s’articule également autour de 25 chantiers prioritaires pour relancer la destination Sénégal. Ces chantiers permettront une relance effective du secteur et sa confirmation comme véritable moteur de croissance du PSE