L’Etat du Sénégal, à travers Petrosen, dispose, à présent, de 18% des participations du champ pétrolier de Sangomar.

L’Etat du Sénégal, à travers Petrosen, a quasi doublé ses parts qui passent de 10 à 18% dans le champ pétrolier sangomar
«FAR et ses partenaires de la coentreprise Sangomar RSSD ont signé une documentation confirmant la décision de la compagnie pétrolière d’État Petrosen d’augmenter sa participation dans la zone d’exploitation de Sangomar de 10% à 18%. En conséquence, la participation des FAR dans l’exploitation de Sangomar diminue de 15% à 13,67%», a indiqué la compagnie junior australienne.

Les obligations de Petrosen

Ainsi, Petrosen est désormais tenue de rembourser aux autres partenaires leur part au prorata des 8% des dépenses relatives à la zone d’exploitation de Sangomar engagées depuis le 8 janvier 2020. À fin juin 2020, la part due aux FAR est de 4,79 millions de dollars US, lui rappelle Far.

«FAR a longtemps planifié l’accroissement des intérêts de Petrosen et cela s’est reflété dans notre modélisation et nos communications. Le conseil d’administration des FAR continue de rechercher la vente de tout ou partie de la participation des FAR au lieu d’une option de financement alternative», a déclaré La directrice générale de FAR, Cath Norman.

À LIRE  INVESTISSEMENT ET CONSOMMATION, LEVIERS DU PROGRAMME DE RELANCE ÉCONOMIQUE