Au Sénégal, c’est devenu la tradition : chaque année les populations de la banlieue dakaroise souffrent des méfaits de l’hivernage. Des élèves sénégalais ont-ils composés les pieds dans l’eau.

Une vidéo montrant des élèves composant les pieds dans l’eau a largement circulé sur les réseaux sociaux suscitant incompréhension et d’indignation.

Cette école qui a été choisie comme centre d’examen n’aurait pas été la seule à faire face à la montée des eaux dans la banlieue de la capitale sénégalaise selon Malick Fall, enseignant dans les quartiers de Pikine et Guediawaye.

“C’est connu, les écoles en banlieue comme d’ailleurs toutes les autres habitations en cette période d’hivernage sont menacées par la montée soudaine des eaux. C’est ce qui est arrivée dans l’école Pikine 20 B “.

Si dans la nuit, une forte pluie s’est abattue dans cette partie de la banlieue dakaroise jusqu’à 3 heures du matin, le centre d’examen a été épargné.

“Contrairement aux propos qui se tiennent ici et là sur internet, les enfants ne sont jamais arrivés dans un centre rempli d’eau : il y a eu une montée soudaine des eaux de pluie” indique un cadre du Ministère de l’éducation nationale du Sénégal sous anonymat préférant nous orienter vers le service de communication dudit ministère.

À LIRE  Covid-19/Sénégal: 92 NOUVELLES CONTAMINATIONS ET 106 guérisons