Le département de Kaffrine (centre) veut mettre à profit la période des vacances pour travailler avec l’ODCAV et les ASC dans la lutte contre la dengue et la pandémie de Covid-19, a t-on appris, jeudi, auprès du Préfet Amadoune Diop.

’’Cette année, nous avons décidé de travailler avec l’ODCAV et les Associations sportives et culturelles (ASC) pour qu’on ait des navétanes Covid-dengue, c’est-à-dire des navétanes pour prévenir ou lutter contre la Covid 19 et la dengue à Kaffrine’’, a déclaré M. Diop.

Il s’exprimait au terme d’un Comité départemental de développement (CDD) axé sur la relance du programme ’’Setu Ndoucoumane, sama Yité (la propreté du Ndoucoumane, mon affaire)’’, un programme de salubrité et d’embellissement des différentes localités de Kaffrine.

Cette rencontre a enregistré la présence des chefs de service, des élus locaux et des représentants des populations de Kaffrine.

Le Préfet a rappelé que l’année dernière, le département de Kaffrine avait noté des cas de dengue.

’’Cette année, on s’est engagé pour qu’on n’ait pas cette épidémie en plus de la Covid-19’’, a ajouté le chef de l’exécutif départemental, faisant savoir que cela entre dans le cadre de la relance des activités du programme ’’Setu Ndoucoumane sama Yite’’.

’’Puisque le département de Kaffrine avait une épidémie de dengue l’année dernière, il faudrait tout faire pour qu’il y ait des maisons propres, pour qu’il n’y ait pas de prolifération de moustiques afin de lutter efficacement contre la dengue’’, a dit l’autorité administrative.

Pour y arriver, il a annoncé le renforcement des activités de sensibilisation, l’utilisation des différents réseaux de communication principalement les radios communautaires et la pratique du porte à porte.

À LIRE  Covid-19/ Sénégal: 68 nouveaux cas testés positifs, 59 nouveaux guéris, 2 décès

Amadoune Diop a rappelé que le programme ’’Setu Ndoucoumane sama Yité’’ a démarré à Kaffrine depuis le mois de novembre 2019.

Beaucoup d’activités ont été menées pour libérer les établissements humains des ordures mais également pour que les populations aient un bon comportement par rapport à la salubrité par rapport à l’hygiène, a t-il souligné.

Selon lui, ’’des activités de sensibilisation de masse et de sensibilisation au niveau des concessions ainsi que des activités de nettoiement au niveau des quartiers, des équipements marchands tels que le marché, la gare routière et l’abattoir ont été menées’’.

’’Il y avait dans ce programme un volet relatif à l’enlèvement des épaves qu’on avait débuté et qu’on n’avait pas continué parce qu’il y avait une contrainte liée à la Covid-19’’, a fait savoir le préfet de Kaffrine.

Mais, a-t-il dit, ’’avec ce nouveau contexte de Covid-19, nous allons essayer de relancer toutes les activités dudit programme avec des nouvelles démarches intégrant la lutte contre Covid-19 et la dengue’’.

Dans ce cadre, a-t-il fait savoir, ’’des comités de veille seront mis en place au niveau des différents quartiers pour aider le service d’hygiène dans son travail et la municipalité par rapport au ramassage des ordures’’.

Amadoune Diop a annoncé que ’’les acteurs du marché central de Kaffrine seront mis à contribution pour qu’on ait au moins dans chaque boutique une poubelle pour le ramassage des ordures’’.

Il a invité la jeunesse et les femmes à s’approprier le concept ’’Setu Ndoucoumane, sama Yité’’.

APS—-