Le Sénégal va bientôt démarrer officiellement la conception de ses premiers respirateurs artificiels dans le cadre de la lutte contre la pandémie Covid-19.

L’école Polytechnique de Thiès vient d’être sélectionnée par le comité technique de sélection des projets dans le cadre des mesures de soutien prises suite à la pandémie CODIV-19 par le Fonds à Frais partagés (FFP) – PDTE exécuté par l’ADEPME.

L’ école recevra une subvention pour la fabrication des premiers respirateurs artificiels sénégalais conçus par les élèves de l’établissement.

« C’est un produit conçu et fabriqué au Sénégal qui s’adapte aux besoins des utilisateurs en l’occurrence les médecins, avec une grande facilité d’utilisation et sans contrainte sur la mobilité du médecin qui peut faire la surveillance et le contrôle de ses patients à distance » explique l’ADEPME qui donne l’information sur la page Facebook.

‎ Les élèves vont concevoir des respirateurs qui pourront être surveillés ou contrôlés depuis un Smartphone, une tablette ou un ordinateur. Ils peuvent également fonctionner à l’énergie solaire, ce qui constitue une autre innovation tangible.

Cette convention est aussi l’occasion de développer l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes étudiants de l’Ecole polytechnique de Thiès, en même temps qu’elle sera un vecteur de promotion d’emplois à haute valeur ajoutée pour des jeunes diplômés (techniciens, ingénieurs, cadres marketing, etc.).

À LIRE  Covid-19/Sénégal: 37 nouveaux cas positifs, 4 malades guéris