C’est un message pessimiste que vient de faire passer l’Organisation mondiale de la santé. Alors que la course au vaccin fait rage pour endiguer l’épidémie de coronavirus, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a expliqué qu’un remède pourrait… ne jamais être trouvé. « Il n’y a pas de panacée et il n’y en aura peut-être jamais », a-t-il déclaré au cours d’une conférence de presse en ligne.

« Les essais cliniques nous donnent de l’espoir. Cela ne veut pas nécessairement dire que nous aurons un vaccin » efficace, notamment sur la durée, a-t-il dit. Mais ce nouveau coronavirus peut aussi être maîtrisé, a-t-il affirmé, notamment à force de gestes barrières, de « bonnes pratiques » et « d’engagement politique ». Le comité d’urgence de l’OMS qui s’est réuni vendredi « a été très clair : quand les dirigeants travaillent de façon très étroite avec les populations, cette maladie peut être maîtrisée », a-t-il souligné.

COVID-19: pour l'OMS, il n'y aura peut-être jamais de vaccin 1

“Toutefois, il n’y a pas de solution miracle pour le moment, et il pourrait ne jamais y en avoir”.

Heureusement que les laboratoires chinois, britanniques, américains et allemands disent le contraire. Il y aura un vaccin avant l’automne, la fin d’année au plus tard. Ainsi, la société de biotechnologies américaine Novavax, qui a reçu 1,6 milliard de dollars de Washington pour développer un vaccin contre le nouveau coronavirus, a annoncé mardi que son vaccin expérimental avait produit de hauts niveaux d’anticorps chez quelques dizaines de volontaires.

Près d’une trentaine de «candidats vaccins» contre la COVID-19 ont actuellement atteint le stade des essais cliniques un peu partout dans le monde.

À LIRE  STOP AUX VIOLENCES À L'ÉGARD DES FEMMES!

Dans le monde, plus de 18 millions d’infections à Covid-19 ont été enregistrées. Le nombre de décès s’élève à 689 000, les deux chiffres étant donnés par l’université américaine Johns Hopkins.