Le marché Sandaga a été démoli pour être reconstruit. Présente, Soham Wardini, maire de Dakar, a annoncé que Kermel et Petersen étaient les suivants su la liste. Leur démolition était prévue pour bientôt.

Agé de plus de 87 ans, le mythique Sandaga a été réduit hier en poussière après le passage des bulldozers. Comme promis, les autorités ont procédé à la déconstruction de ce célèbre marché de Dakar dont la construction va prendre 24 mois, avec un budget prévisionnel de 70 milliards F Cfa. C’est la fin d’une histoire.

Démolition des marchés : Revirement de situation pour Kermel 1

Ce projet de démolition de Sandaga a toujours charrié passions et affrontements. Mais il était nécessaire pour donner à la capitale une infrastructure digne de sa réputation. «Dakar a besoin de moderniser Sandaga. Sandaga se trouve au centre de la ville de Dakar.

Nous avons besoin d’un marché moderne, propre, digne de la capitale sénégalaise. Je pense que nous arriverons à faire de Sandaga un joyau digne de la capitale sénégalaise», espère le maire de la ville de Dakar, Soham El Wardini.

Abdou Karim Fofana se projette déjà sur l’après-projet. «C’est une grande action qui préfigure la modernisation des marchés du Sénégal. Parce que Sandaga peut-être c’est le marché le plus emblématique, mais l’ambition du président de la République, Macky Sall, c’est de faire en sorte que dans toutes les communes qu’on puisse avoir des équipements marchands modernes qui représentent un peu les exigences de notre temps, puisque ce sont des marchés pour le marché Sandaga qui a plus de 87 ans. Donc c’est la situation à Castor, aux Hlm, dans la banlieue, dans toutes les villes du Sénégal.»

À LIRE  COVID-19 en Afrique : l’OMS encourage la recherche sur les médecines naturelles
Démolition des marchés : Revirement de situation pour Kermel 2

Cependant, le marché Kermel ne sera pas démoli. D’après les services du ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana, il ne s’agit nullement de démolir le bâtiment historique, mais plutôt les cantines installées aux alentours du marché Kermel pour libérer la voie publique.

A noter que le marché Kermel, construit en 1860, est classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1978